THD – Laure de La Raudière : la fibre pour tous est possible et les cartes de couverture mobile sont à revoir

THD – Laure de La Raudière : la fibre pour tous est possible et les cartes de couverture mobile sont à revoir

Laure de La Raudière a accordé une interview à La Tribune. La députée Les constructifs : Républicains, considérée comme l’une des rares “généralistes” du numérique s’est entretenue sur les enjeux du numérique, sa vision politique, notamment sur le plan Très Haut Débit et la couverture réseau mobile.

La députée de la 3e circonscription l’Eure-et-Loir qui n’a pas sa langue dans sa poche a lancé courant juillet une mission “flash” d’information sur le plan Très Haut Débit fixe et mobile. Elle en est co-rapporteur avec Eric Bothorel. Après consultation des différents acteurs la mission doit rendre ses conclusions en ce mois de septembre.

Elle fait une rentrée médiatique tonitruante en expliquant, forte de son expérience, vouloir fonder une "doctrine de droite" du numérique, qu’elle pourrait incarner au sein d’un gouvernement si le Président le lui proposait. La députée proche du ministre de l’Economie Bruno Le Maire déclare à ce propos "si je suis un jour appelée au gouvernement, je serais très heureuse d’être utile, mais ce n’est pas moi qui décide !" Interrogé sur Mounir Mahjoubi, le secrétaire d’État chargé du numérique, elle n’en tarit pas d’éloge “il dispose d’une grande expertise sur beaucoup de sujets, il est futé et je suis très heureuse de sa nomination”. Mais elle déplore que sa feuille de route ait été réduite. Du fait de son rattachement à Matignon il n’a plus "la main sur les sujets économiques".

La fibre une priorité politique

Les objectifs du gouvernement d’un bon haut débit pour tous les français (8Mbits/s en 2020) et de très haut débit (30Mbits/s horizon 2022) sont de très bons objectifs. Mais la députée souhaite que la fibre reste une priorité politique. Les citoyens méritent “une qualité de service identique sur tout le territoire” et “tout le monde [doit se mettre] dans la tête que la fibre pour tous est possible”.

Couverture mobile, des cartes à revoir

Sur la consolidation des médias, elle n’est pas contre si cela permet d’obtenir de “vrais investissements” contrairement à Sébastien Soriano qui pense qu’actuellement ça n’a plus de sens. Mais sa préoccupation principale reste l’expérience réelle qu’ont les français et notamment ceux qui vivent les zones rurales dont elle s’est fait la porte-parole en début d’année. Les cartes de couverture mobile ne reflètent pas la réalité. Les données compilées des opérateurs et de l’ARCEP doivent être améliorées en prenant en compte “les remontées du terrain”. Avoir des cartes plus réalistes pourrait permettre, selon la députée, de renégocier la couverture avec les opérateurs, en échange de certaines contreparties.

Il ne nous reste plus qu’à attendre la publication des conclusions de la mission “flash” sur le très haut débit fixe et mobile.

 

Source : La Tribune