Fibrer la France : Mounir Mahjoubi demande un plan opérationnel à SFR après sa promesse

Fibrer la France : Mounir Mahjoubi demande un plan opérationnel à SFR après sa promesse

Le secrétaire d’Etat chargé du Numérique, Mounir Mahjoubi était ce matin “L’invité des Echos”. Fabienne Schmitt a profité de cette occasion pour l’interroger sur le plan THD et les rebondissements survenus au coeur de l’été, notamment l’annonce de SFR qui promet de fibrer la France sur fond propre.
 
Sur l’accélération demandée par le Président de la République, Mounir Mahjoubi assure que d’autre réunions suivront et le gouvernement, après avoir étudié les propositions des opérateurs, va revenir vers eux avec “une trajectoire, une stratégie” en proposant aux opérateurs de “se donner des objectifs, de s’y tenir et de créer les moyens de suivre cela”.
 
Le gouvernement va suivre de près le déploiement du haut débit dès 2020 sur tout le territoire et pour tous les français, c’est-à-dire accentuer les discussions sur la fibre optique, la montée en débit et les autres technologies comme la montée en qualité de la 4G et une couverture partout sur le territoire.
 
Objectif "zéro zone blanche" et trouver le grand équilibre
 
Qu’il y ait encore des zones blanches aujourd’hui est “insoutenable” pour le secrétaire d’Etat. L’engagement est pris : “zéro zone blanche”. Les opérateurs ont fait des propositions, le gouvernement va dire aux opérateurs si ces propositions sont satisfaisantes dans les semaines à venir.
 
L’allègement des taxations n’est pas la seule solution envisagée par le gouvernement pour répondre au besoin de participation de l’Etat exprimé par les opérateurs. Il y a une dynamique qui s’est mise en place dans toutes les zones peu denses et habituellement peu rentables. Le modèle économique qui s’y est construit, poursuit-t-il, “qui permet de créer des réseaux qui vont se pérenniser” ne doit pas être brisé.
 
SFR : les promesses c’est bien, un plan opérationnel précis, c’est mieux
 
La proposition d’SFR a bien été reçue, mais le gouvernement attend désormais un plan opérationnel précis qui explique comment cela est faisable. A la question, "peut-on refuser un cadeau à 3 milliards ?" au sujet de la promesse de fibrer la France d’SFR, Mounir Mahjoubi répond avec humour “vous êtes sympathique d’appeler ça un cadeau […] il n’y avait pas le chèque avec l’enveloppe”.
 
Mounir Mahjoubi attend que les accords déjà passés soient respectés. SFR est un partenaire pour le gouvernement au même titre que les autres opérateurs. “J’ai besoin de SFR comme des autres sur le déploiement de la 4G et le déploiement mobile sur tout le territoire. Ils ont pris des engagements, ils ont mis en face les mesure opérationnelles et financières”. “J’ai besoin d’eux sur les RIP où ils ont gagné et où ils doivent déployer" conlut-il sur cette affaire. Beaucoup reste à faire sur la zone AMII dans le déploiement des réseaux également.
 
Les discussions de cet été devraient apaiser la situation, selon lui, car le seul objectif du gouvernement est “que tout le monde déploie, tout de suite, que les gens voient chez eux arriver les prises”. la seule stratégie est “plus de prises tout de suite, plus de poteaux tout de suite, les barres sur le téléphone, tout de suite.”

 

source : Les Echos