Free envisage de se lancer un jour dans le fixe en Italie

Free envisage de se lancer un jour dans le fixe en Italie

Une suite logique.

Interrogé sur la spécificité française du dégroupage et l’équivalence italienne lors de la convention Free 2017, Xavier Niel a rappelé que l’internet fixe en italie n’était pas la priorité du groupe. Faire du dégroupage pour proposer des offres DSL n’aurait pas grand sens. Par ailleurs, le trublion des télécoms s’était montré conscient des problèmes de déploiement de la fibre en Italie : seules quelques grandes villes en sont équipées. Les discussions avec Enel, l’EDF italien qui a lancé un opérateur national dans le but de déployer la fibre partout sur le territoire, sont toujours en cours.

C’était sans compter l’intervention lors de la présentation des résultats semestriels du groupe vendredi, du DG d’Iliad, Maxime Lombardini qui s’est montré plus ouvert à cette possibilité. Ce dernier a affirmé que Free réfléchit à se lancer dans l’internet fixe dans le pays mais seulement « après le lancement et le déploiement » de son réseau et de son offre mobile, relate La Tribune :

 

« Même si nous n’avons pas de projet à très court terme, nous avons le sentiment qu’il y a une vraie opportunité dans le l’Internet fixe puisque le pays est relativement peu équipé, a-t-il lâché. Moins de 60% des foyers disposent aujourd’hui d’un accès fixe, là où la France doit être autour de 90%. D’autre part, aucun acteur ne se détache vraiment des autres aujourd’hui. Enfin, le déploiement par Enel, un opérateur de gros, d’un réseau de fibre optique très soutenu par les pouvoirs publics, constitue à nos yeux une opportunité assez unique de rentrer sur ce marché. », a déclaré l’intéressé. 

 

Depuis la fin de l’année 2016 et sur le 1er semestre 2017, Iliad a sécurisé un réseau de collecte de près de 10 000 kilomètres de fibre en Italie et déployé son cœur de réseau, mis en place des solutions d’itinérance, négocié les contrats d’interconnexion et recruté une équipe sur place afin d’assurer la gestion opérationnelle de la nouvelle filiale. Son lancement en Italie est prévu fin 2017 ou début 2018. Se lancer par la suite dans le fixe permettrait à Free de venir engranger davantage d’abonnés de l’autre côté des Alpes, via des offres Triple Play.