« Quand Free raccorde un immeuble, France Télécom en connecte cinq »

Même si France Télécom communique peu sur le déploiement de son réseau en fibre optique, il avance ses pions. Selon le journal « Les Echos », l’opérateur historique compte raccorder à son réseau de très haut débit : Bordeaux, Nice, Nantes, Grenoble et Metz, pour lesquelles il a lancé des appels d’offre. Ces villes viennent s’ajouter aux autre déjà prévues comme Paris et sa petite couronne, Lyon, Marseille, Toulouse ou encore Poitiers.
Un  prestataire commun à France Telecom et Free a estimé « Quand Free raccorde un immeuble, France Télécom en connecte cinq »
Même si l’opérateur historique n’a annoncé investir que  270 millions d’euros en 2007 et 2008, sa direction financière prévoit d’investir de 3 à 4,5 milliards d’euros dans le très haut débit entre 2009 et 2012.

Face à la puissance financière de France Télécom, les opérateurs alternatifs se font des appels du pied pour travailler ensemble. C’est ainsi que Maxime Lombardini, le DG d’Iliad, a déclaré, au colloque organisé mardi par l’Avicca (l’association des collectivités locales investissant dans les télécoms) : « toutes les pistes de co-investissements dans un réseau nous intéressent. A la base, Free n’est pas une société d’infrastructures mais une société qui commercialise des services. Nous serions très heureux de pousser des solutions pour développer des réseaux ouverts »

Source : Les Echos