En images : Bouygues Telecom teste les petites antennes 4G dans le mobilier urbain

En images : Bouygues Telecom teste les petites antennes 4G dans le mobilier urbain

Une étude qui s’inscrit dans le cadre de l’analyse menée par l’ANFR relative au déploiement à grande échelle d’un réseau de petites antennes venant compléter le réseau mobile actuel. 

Appelées « small cells », les petites antennes 4G font actuellement les yeux doux aux opérateurs. Après de premières expérimentations menées par Orange en début d’année dans les abribus de Annecy et dont les résultats publiés récemment sont prometteurs, c’est au tour de Bouygues Telecom et ses équipes Réseau de tester avec JCDecaux et Ericsson « les 1ères solutions de Small Cells 4G, déportées dans les mobiliers urbains, à Montreuil», et ce jusqu’au 18 août. L’objectif, apporter toujours plus de capacité aux clients par des architectures innovantes face aux enjeux de densification des réseaux mobiles et de croissance rapide de la consommation de données, mais aussi préparer à l’arrivée de la 5G.

Techniquement, il s’agit d’antennes de moyennes portées (de quelques dizaines à quelques centaines de mètres selon les réglages) qui viennent en complément des antennes longues portées du réseau actuel. Ces dernières pourraient être mises en place dès 2018, dans des panneaux publicitaires, lampadaires et façades d’immeubles. Le déploiement de celles-ci permet d’intégrer l’équipement radio très rapidement, sans travaux complexes, et en minimisant l’impact visuel de ces équipements.

Schéma d’installation et raccordement à la fibre optique dans le mobilier urbain

En janvier dernier l’ANFR a lancé une expérimentation pour évaluer l’apport de ces petites antennes pour la connectivité de la population. Les premiers résultats sur le réseau de l’opérateur historique ont montré l’amélioration sensible des débits montants et une diminution significative de la puissance d’émission du téléphone portable. Quant au niveau moyen d’exposition du public autour des petites antennes, il s’est révélé peu affecté. Après Bouygues Telecom, SFR devrait lancer ses tests à la rentrée , Free ne devrait pas quant à lui participer. Un bilan global sera publié fin 2017 par l’ANFR. 

 

 

 Merci à Romain Durrieux