Free, SFR et Bouygues sous la houlette de Orange couvrent en 4G le métro toulousain

Free, SFR et Bouygues sous la houlette de Orange couvrent en 4G le métro toulousain

La 4G arrive à l’automne sur la totalité des deux lignes de métro de la ville de Toulouse. Une première en France.

Prévue pour fin 2015 puis pour l’automne 2016, cette fois c’est sûr la 4G dans le métro toulousain sera une réalité dès l’automne 2017 ce qui est présenté comme une première en France. En effet à Paris (pour ne pas parler de Lyon ou Lille), la connectivité 3G/4G était prévue pour 2015 mais la couverture de l’ensemble du réseau, tunnels compris, a pris du retard et ne devrait pas être effective avant fin 2017. Dans son enquête annuelle sur la qualité de service des opérateurs mobiles, l’Arcep s’était intéressée à la couverture des métros français et les résultats des tests n’étaient pas folichons. En moyenne 20 à 25% des pages internet s’affichent en moins de 10 secondes pour Bouygues, SFR et Orange et seulement 9% pour Free.

Cela ne sera plus un problème pour les usagers du métro toulousain. Bertrand Serp, le vice-président de Toulouse métropole en charge de l’Économie numérique a précisé à Actu Toulouse que les tests se terminent en juillet et que “la mise en service de la 4G n’aura pas lieu en septembre en raison des travaux de doublement de la capacité de la ligne A. Mais tout sera prêt à l’automne. Toulouse sera alors le premier modèle de ville où le métro est intégralement couvert par le réseau 4G. Ce qui n’est pas encore le cas de Paris.”

Il continue en rappelant qu’au terme de ce projet la collectivité sera propriétaire du réseau. Il aura coûté 10 millions d’euros dont 8 viennent du consortium d’opérateurs piloté par Orange. L’investissement financier serait donc “amorti d’ici cinq ans grâce aux redevances payées par les opérateurs”.