Free : des objectifs de déploiement aussi ambitieux que ceux d’Orange sur le FTTH

Free : des objectifs de déploiement aussi ambitieux que ceux d’Orange sur le FTTH

Free s’approche des 5 millions de prises raccordables.

Lors de ses résultats pour le 1er trimestre 2017, l’opérateur de Xavier Niel annonçait conforter sa place de premier opérateur alternatif haut et très haut débit, soit le deuxième opérateur FTTH derrière Orange. Hier au Sénat lors de la table ronde des opérateurs portant sur la couverture numérique du territoire, Ombeline Bartin responsable des relations institutionnelles du groupe en a profité pour faire le point sur le déploiement FTTH actuel de Free :

«30% du chiffre d’affaires de Free a été injecté dans le déploiement des infrastructures . Sur le très haut débit fixe, on est devenu le deuxième opérateur FTTH en France que ce soit en termes d’investissements, d’abonnés ou d’emprise géographique, aujourd’hui on est à 370 000 abonnés, on en recrute autant en zones très denses qu’en zones moins denses, on a 4.9 millions de prises qui sont raccordables et on a des objectifs de déploiement qui sont ambitieux, autant que ceux de l’opérateur historique, 9 millions pour fin 2018, 20 millions pour fin 2022, on co-investit partout, en zone AMII aussi aux côtés d’Orange dans l’ensemble de la zone où ce dernier est présent. »

Egalement parmi les objectifs de Free sur le fixe, une hausse de la base d’abonnés FTTH de plus de 200 000 abonnés en 2017, puis de 300 000 à 500 000 abonnés par an sur le moyen terme.

En comparaison, les objectifs d’Orange sur le très haut débit inscrits dans son plan Essentiels 2020 sont les suivants : Multiplier par trois ses investissements dans la fibre d’ici à 2020 et passer de 3,6 millions de logements raccordables fin 2014 à 12 millions en 2018 et 20 millions en 2022. L’opérateur historique comptait en avril dernier, 7,35 millions de prises raccordables FTTH et 1,58 million de clients fibre.