L’objectif du très haut débit partout en France en 2022 est inchangé, 2020 sera une étape intermédiaire

L’objectif du très haut débit partout en France en 2022 est inchangé, 2020 sera une étape intermédiaire

Ou comment jouer avec les mots !

Le doute planait depuis les déclarations d’Emmanuel Macron hier et sa promesse d’une « couverture de la France entière en haut et très haut débit d’ici à la fin 2020 » et non en 2022 comme prévu. Seul hic, le Plan THD ne concerne que le très haut débit et donc les connexions supérieures ou égales à 30Mb/s. Aujourd’hui, Antoine Darodes, à la tête de l’Agence du numérique met les points sur les i dans les lignes de La Tribune en confirmant que l’objectif du très haut débit pour toute la France en 2022 reste le même. En réalité 2020 n’est qu’une étape intermédiaire. A ce moment là, « ceux qui n’auront pas, par exemple, de fibre jusqu’au logement, devront alors au moins disposer du haut débit ». Selon l’intéressé, ces connexions fixes ADSL se situeront entre 3 mégabits et 8 mégabits par seconde. Pour y parvenir, le président de l’Agence du numérique compte "accélérer les déploiements hertziens, notamment concernant la 4G pour l’utiliser à usage fixe." Mais aussi "recourir au satellite, à la boucle locale radio" ou encore en optant pour " le réaménagement de réseaux cuivrés, ou l’accélération des déploiements en FTTH par de nouveaux acteurs. »