Free doit lutter contre le piratage s’il veut obtenir la licence 3G, selon Christine Albanel

Communiqué du ministère de la culture :

Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication, s’est entretenue jeudi 11 octobre 2007 avec Maxime Lombardini, directeur général du fournisseur d’accès à Internet (FAI) Free, filiale du groupe ILIAD.

La Ministre a rappelé son attachement inconditionnel au respect des droits d’auteurs et de l’intégrité des oeuvres, et son engagement dans la lutte contre le piratage.

A ce titre, elle a manifesté sa réticence face aux nouvelles caractéristiques du service de partage de dossiers volumineux de Free, « dl.free.fr ».
Depuis quelques jours, une évolution du service de partage de fichiers dl.free.fr permet de transporter des fichiers beaucoup plus volumineux, réduisant la durée de téléchargement d’un film à quelques minutes.

La Ministre a fait remarquer que, même si tel n’est pas l’objet du service conçu par Free, il permet aux internautes de télécharger anonymement et massivement des contenus pirates sur dl.free.fr.
Christine Albanel a demandé à Maxime Lombardini que la maîtrise technique incontestée de Free soit mise à profit pour faire respecter la loi, et a demandé la restriction effective de l’accès à ce service à des communautés fermées, voire sa suppression pure et simple.

La Ministre a rappelé la décision de justice qui a contraint Free à supprimer l’accès à 14 « newsgroups binaires », vecteurs de piratage massif, et a exprimé son soutien aux associations de défense des droits d’auteurs qui ont manifesté leur désapprobation.
Si les mesures élémentaires de protection ne sont pas prises alors ces services sont des instruments mis gracieusement à la disposition des pirates de la toile.

La Ministre considère que l’engagement tangible de Free dans la lutte contre le piratage est un prérequis essentiel à l’examen de leur dossier d’attribution d’une 4e licence de téléphonie 3G.