Google en passe de recevoir une amende record pour abus de position dominante

Google en passe de recevoir une amende record pour abus de position dominante

L’étau se resserre autour de Google. La firme de Mountain View se prépare à écoper d’une amende potentiellement supérieure à 1 milliard d’euros pour abus de position dominante dans le cadre du développement de son service de comparaison de prix Google Shopping d’après les informations du Financial Times.

Concrètement, Bruxelles estime que Google utilise «son quasi-monopole dans la recherche en ligne pour conduire injustement les clients à son propre service Google Shopping », relate le quotidien américain. Si la Commission décide de sévir, l’amende pourrait atteindre jusqu’à 10% du chiffre d’affaires du géant américain qui s’élevait en 2016 à 90,3 milliards de dollars, soit donc 9 milliards de dollars. Cependant il est peu probable que l’instance inflige ce montant maximal. A ce jour, la sanction record donnée par la Commission est celle attribuée à Intel en 2009 (1.06 milliards de dollars). La décision concernant Google est attendue pour l’été et pourrait « marquer la première sanction d’un régulateur de la concurrence de premier plan sur la façon dont Google fonctionne. »

Pour rappel, Google fait également l’objet de deux autres enquêtes, l’une concernant sa position dominante dans la publicité en ligne (Adsense) et l’autre sur les systèmes d’exploitation (Android).