Fibre : Free reste 2ème en termes d’abonnés FTTH, SFR est à l’affût

Fibre : Free reste 2ème en termes d’abonnés FTTH, SFR est à l’affût

Alors que l’Arcep a estimé la semaine dernière à près de 2,450 millions le nombre d’abonnements internet en fibre optique au 31 mars 2017 (+265 000 au T1), soit une hausse de 53% en un an, les opérateurs ont également publié leurs chiffres sur le FTTH récemment, hormis SFR qui intègre dans sa communication ses abonnés FTTH avec ceux en « terminaison câble coaxial » .

Néanmoins, il est possible de connaître la part de marché FTTH de chaque opérateur par le biais des chiffres du régulateur comme le fait Hammett sur la fibre.info, ainsi afin de savoir le nombre d’abonnés FTTH chez SFR, additionnés aux autres petits opérateurs, il suffit donc de soustraire aux chiffres donnés par l’ARCEP, ceux d’Orange, Free et Bouygues Telecom. 

En compilant tous ces chiffres on obtient le classement des parts de marché FTTH de chaque opérateurs au 31 mars 2017.

  1. Orange compte 1,579k clients, soit 64,4% du total de l’Arcep (66,5% au T4, 67,8% au T1 2016). 
  2. Free compte 369k clients, soit 15,1% (14,2% au T4 et 12,3% au T1 2016).
  3. SFR + autres compterait 358k clients, soit 14,6% (13,8% au T4, 15,5% au T1).
  4. Bouygues compte 144k clients, soit 5,9% (5,5 au T4, 4,5% au T1).

 

Première constatation au 31 mars 2017, Orange était toujours largement leader, même si sa part de marché sur ce segment s’érode légèrement, du fait de l’activité de ses concurrents. A la seconde place, Free avance avec 369 000 abonnés FTTH. Il en prévoit plus de 500 000 à fin 2017 puis de 300 000 à 500 000 de plus par an les années suivantes.

Pour SFR qui a rétrogradé à la 3ème place fin 2016, il est difficile de connaitre le nombre de ses abonnés puisqu’ils sont additionnés avec ceux des autres opérateurs FTTH (dans les RIP notamment). SFR + les autres opérateurs représentent 358 000 abonnés, avec une part de marché en hausse, 14,6% au T1 contre 13,8% sur le trimestre précédent. Derrière Bouygues Telecom s’accroche et continue à grappiller à son rythme des parts de marché.