Le cofondateur d’Android de retour au premier plan avec le lancement d’un smartphone intelligent

Le cofondateur d’Android de retour au premier plan avec le lancement d’un smartphone intelligent

C’était dans les tuyaux depuis quelques mois, c’est désormais officiel, Andy Rubin co-fondateur d’Android, lance un smartphone haut gamme, trois ans après avoir quitté la firme de Mountain View. Avec son nouveau bébé, celui-ci compte bien mettre fin à l’obsolescence autour des appareils mobiles et ainsi venir embêter Apple et Samsung sur leur piédestal. 

Elaborer un smartphone et le vendre nécessite de facto la création d’une entreprise et d’une marque. Ainsi Andy Rubin a monté une start-up baptisée « Essential ». Cette dernière va proposer dans un premier temps deux produits : un smarphone « Phone » et « Home » un assistant pour la maison. Disponible en précommande aux Etats-Unis, « Phone » est conçu à l’aide de titane et de céramique, un design épuré mais l’important n’est pas là. Tournant sous Android, l’appareil se veut intelligent et permettra à l’utilisateur de choisir les fonctions qu’il désire en faisant évoluer l’appareil de manière à ce qu’il "ne soit pas dépassé chaque année", un peu à l’instar du projet Ara de google, un smartphone modulaire que le géant américain a finalement abandonné. Principale nouveauté notable donc, la possibilité d’ajouter des accessoires par le biais de deux connecteurs magnétiques au dos de l’appareil comme une caméra permettant de filmer ou de « shooter » à 360 degrés, cette dernière étant considérée comme la plus petite au monde. Viennent également s’ajouter deux caméras arrières intégrées permettant de prendre de meilleures photographies à faible luminosité, a déclaré Essential.

A noter que l’Essential Phone sera commercialisé en juin dans un premier temps outre-Atlantique sur Internet, au prix de 699 dollars, soit 622 euros. Son créateur compte toutefois trouver des accords avec des opérateurs mobiles afin de booster ses performances commerciales. Selon certains observateurs, ce smartphone risque de devenir un simple produit de niche destiné aux utilisateurs qui connaissent Andy Rubin. Et Essential, une marque qui peinera à trouver sa place puisque inconnue aux yeux des consommateurs. Mais Andy Rubin a déclaré croire qu’il y a de la place sur le marché Android pour un autre grand joueur en plus de Samsung, et que Essential visait à être une marque grand public avec plusieurs produits.

Cofondateur d’Android Inc, racheté par Google en 2005, pour en faire le système d’exploitation à succès que l’on connaît aujourd’hui, Andy Rubin avait quitté le groupe américain fin 2014, dans l’optique de se consacrer au développement de son propre incubateur Playground Global, destiné aux startups opérant dans la robotique et la réalité augmentée. Avant de créer une start-up dans le secteur des smartphones.