Iliad en baisse à la Bourse de Paris malgré des performances solides au 1er trimestre

Iliad en baisse à la Bourse de Paris malgré des performances solides au 1er trimestre

Point à la clôture. Iliad est en repli à Paris (-2,72 % à 227,10 euros) alors que lundi dernier, son titre a atteint son niveau le plus haut depuis mars 2016 (235,20 euros). Pourtant la maison-mère de Free a multiplié les bonnes notes dans ses chiffres trimestriels publiés ce matin.

Un chiffre d’affaires global en hausse de 6,9%, à 1,22 milliard contre 8,6 % sur le trimestre précédent, une augmentation aussi notable sur le mobile (+5%) avec le meilleur recrutement d’abonnés mobiles pour le 21ème trimestre consécutif (240k nouveaux abonnés). Sans oublier son coup d’accélérateur sur la fibre avec un gain de 59 000 abonnés FTTH et un chiffre d’affaires qui grimpe de 9,3% sur le fixe, à 528,6 millions d’euros. Les voyants semblaient donc au vert pour Iliad ce matin, mais les investisseurs ont mal récompensé sa bonne dynamique, estimée sans surprise. Néanmoins d’après boursedirect, les cabinets d’analystes Oddo et Bryan Garnier ont salué « la nette accélération d’Iliad dans le recrutement de clients fibre », en avance sur ses objectifs de 2017, soit 200 000 abonnés FTTH supplémentaires. Bryan Garnier relate que les performances d’Iliad « sont supérieures aux attentes » alors que qu’Oddo souligne que le groupe « a fait bien mieux que ses rivaux en termes de conquête commerciale ». Ce dernier explique que « le marché sous-estime la dynamique » et estime que Iliad a « déjà validé sa place de deuxième opérateur fibre de France derrière Orange ». Une stratégie axée sur la fibre qui pourrait avoir un effet probant sur l’Ebitda de la maison-mère de Free selon Bryan Garnier.