Droits sportifs : SFR répond au tacle d’Orange

Droits sportifs : SFR répond au tacle d’Orange

Oeil pour oeil, dent pour dent.

Alors que Pierre Louette, directeur exécutif chez Orange a estimé il y a deux jours lors du Colloque NPA-Le Figaro que SFR n’avait aucune logique économique dans l’achat des droits de la Ligue des Champions et de la Ligue Europa, martelant qu’ils « seront obligés d’en rétrocéder », Michel Combes lui a répondu hier lors de l’Association des journalistes économiques et financiers d’après Les Echos. Sur les doutes de Pierre Louette qui a estimé la nécessité d’un gain de quelques millions d’abonnés afin de rentabiliser ces attributions, le directeur général d’Altice rétorque : « Peut être que Pierre Louette ne sait pas compter ». D’après les calculs de SFR, il faudrait conquérir 400 000 clients fixes, en se basant sur les revenus abonnés SFR Family qui s’élèvent à « 70 euros par mois, donc de 800 à 900 euros par an ». Bon joueur, Michel Combes affirme enfin malgré tout « comprendre les états d’âme d’Orange », faisant écho à l’incapacité de l’opérateur historique à « monétiser les droits sportifs ». Orange s’était en effet lancé il y a une dizaine d’année dans l’achat de droits sportifs, en l’occurrence des lots de la ligue 1 qu’il diffusait en exclusivité sur sa box. Mais les résultats escomptés n’ont jamais été au rendez-vous et Orange n’avait pas réussi à rentabiliser son investissement, Stéphane Richard a ainsi mis fin à cette expérience à son arrivée à la tête de l’opérateur.

Le chemin à parcourir est encore long pour l’opérateur au carré rouge si il souhaite conquérir de nouveaux clients fixes puisque d’après ses résultats du premier trimestre 2017, SFR a perdu 35 000 abonnés nets de résiliation sur le secteur fixe grand public. Au total, la perte s’élève à 2,5 millions de clients en deux ans. Au sujet de la rentabilité des derniers achats du groupe, Vincent Maulay, analyste télécoms chez Oddo Securities a d’ailleurs estimé dans les lignes de la Tribune que "dans un scénario bas, SFR peut justifier de quasiment 300 millions d’euros d’Ebitda en prenant 1 million de clients en Over The Top [soit des abonnements via son appli, disponible sur mobile, tablette et PC, NDLR] à beIN, et 500.000 nouveaux clients télécoms en provenance des autres opérateurs ».

Pour rappel, SFR va débourser 350 millions par an pour les droits de la Ligue des Champions et de la Ligue Europa (2018-2021), soit plus du double que ce que payaient Canal+ et BeIn Sports jusqu’à présent.