FTTH : SFR attaque Orange en justice pour qu’il lui laisse plus de place

FTTH : SFR attaque Orange en justice pour qu’il lui laisse plus de place

 
En 2011, Orange et SFR s’étaient répartis les zones moyennement denses, pour être opérateurs d’infrastructures FTTH. Orange s’arrogeait ainsi 80% des villes concernées et SFR les 20% restants (Free, quant à lui, cofinançant le déploiement mais sans être opérateur d’infrastructure).
 
Mais depuis le rachat de SFR par Numéricâble, l’opérateur au Carré Rouge a quelque peu délaissé le déploiement du FTTH pour privilégier l’amélioration de son réseau câblé, là où celui-ci était déjà présent. Orange a donc repris une partie du déploiement FTTH que SFR n’avait pas réalisé, et est en train de couvrir 90% des villes en zones moyennement denses.
 
Depuis, SFR semble avoir revu sa stratégie et réclame maintenant à Orange de lui rétrocéder certaines des villes en ZMD. Face au refus d’Orange, Les Echos rapportent que SFR a donc décidé d’assigner l’opérateur historique devant le tribunal de commerce de Paris.
 
Une source proche du dossier citée par Les Echos affirme que « SFR a couvert sa partie des zones moyennement dense et a besoin de nouveaux territoires pour investir. Sinon, cela fait courir un risque au plan de déploiement du très haut débit en France »,
 
De son coté, Orange on ne compte pas se laisser faire et on dénonce le peu d’entrain de SFR à déployer la fibre ces dernières années : « depuis la fusion entre SFR et Numéricâble, la nouvelle entité a choisi d’adosser sa stratégie très haut débit principalement sur son réseau câblé, allant jusqu’à geler en zone moins dense le déploiement des communes confiées à SFR. Il y a moins de deux ans, SFR n’était même pas en mesure de faire les 20 % c’est pour cela qu’il a restitué une partie des communes. »
 
Source : Les Echos