Mesure anti-Bolloré : Fininvest (Berlusconi) monte à 41% des droits de vote dans Mediaset



Fininvest dévoile ses cartes en montant au capital de Mediaset pour contrer Vivendi. La holding dirigée par Marina Berlusconi, la fille de Silvio, a annoncé hier soir s’être renforcé au capital du groupe de médias avec l’acquisition de 15 millions d’actions. ce qui porte sa participation à 39,53% de Mediaset et 41,09% avec droits de vote.
 
Il s’agit du seuil maximum à ne pas dépasser pour éviter de déclencher une OPA. Tous les 12 mois, Finivest à la possibilité d’acquérir jusqu’à 10% de Mediaset, les actions ont été achetées entre le 20 avril et le 11 mai, la prochaine fenêtre d’acquisition se présentera en décembre et pourrait porter à 43,2% les droits de vote de la holding dans Mediaset.
 
Aucune raison n’a été donné pour expliquer ces acquisitions, mais le message est clair : la famille Berlusconi réagit face à Vivendi qui est monté au capital et a obtenu 29,9% des droits de vote après avoir eu l’impression de se faire flouer sur l’affaire Mediaset Premium.
 
Vivendi de son côté a jusqu’au 18 juin pour expliquer à l’Agcom comment le groupe français compte descendre en dessous des 10% pour rentrer dans les clous de la loi italienne.
Le rachat d’Havas par Vivendi la semaine dernière pourrait par ailleurs permettre de relancer les discussions. En effet, Mediaset possède une filiale publicitaire, Publitalia, présente dans la péninsule et 5 autres pays européens, dont les activités seraient parfaitement complémentaires avec celles d’Havas alors qu’au niveau des contenus la plateforme en ligne de VoD Mediaset Premium permettrait à Vivendi de poursuivre sa marche stratégique vers la construction d’un ”leader mondial de contenus, de médias et de communication, qui lui assurera un positionnement unique dans un contexte de convergence entre contenus, distribution et communication” comme il l’expliquait la semaine dernière dans un communiqué de presse.