La vente de tablettes continue sa dégringolade sauf pour Huawei

La vente de tablettes continue sa dégringolade sauf pour Huawei

Le constat est le même depuis plus de deux ans, la vente de tablettes est en net recul dans le monde et d’après le cabinet d’études IDC, ces dernières sont en baisse de 8,5% au premier trimestre par rapport à l’année dernière, pour un total de 36,2 millions d’unités écoulées.

Si Apple conserve son leadership avec 24,6% de part de marché, ses ventes d’iPad sont à la baisse (-13%), les résultats d’Apple montrent ainsi qu’il n’est pas à l’abri de la dynamique changeante de l’industrie et de la demande des consommateurs. Néanmoins, le cabinet note que 2016 était la première année complète en matière de ventes d’iPad Pro pour Apple, qui comprenait le lancement de la version 9,7 pouces dont l’écran est plus petit. Cette gamme de produits a d’ailleurs rapidement propulsé Apple au sommet du marché des tablettes détachables et IDC croit que la marque à la pomme est en mesure de rester compétitive sur ce segment malgré l’utilisation d’un «système d’exploitation mobile» alors que de nombreux concurrents entrent sur le marché avec des périphériques évoluant sous Windows.

En seconde position avec 16,5% de part de marché, Samsung limite l’hémorragie (-1,1%). Le fabricant chinois Huawei se démarque quant à lui et peut se targuer d’être le seul fabricant dans le top 5 à connaître une augmentation de ses ventes (31,7%), un bond qui s’explique par « la lente migration de son portefeuille de tablettes Android vers un mélange de périphériques amovibles évoluant sous Windows », comme par exemple avec sa tablette hybride Matebook.

IDC conclue enfin que les tablettes détachables continuent de croître pour la plupart au détriment des modèles classiques, du fait de leur analogie aux ordinateurs portables traditionnels.