Pour le président de l’Arcep, il est temps de « mettre en sourdine » les idées de retour à trois opérateurs

Pour le président de l’Arcep, il est temps de « mettre en sourdine » les idées de retour à trois opérateurs

 
Déjà le 31 mars dernier, Sébastien Soriano avait pris position concernant une éventuelle consolidation des télécoms, la jugeant « ni nécessaire, ni souhaitable ». Cette fois, le président de l’Arcep en rajoute une couche dans une lettre publiée sur le site du régulateur.
 
« Existe-t-il un chiffre magique pour le nombre d’opérateurs télécoms, permettant d’allier prix bas et investissements élevés ? » s’interroge Sébastien Soriano, bien décidé à balayer en quelques arguments toutes pensées partisanes d’une consolidation qu’il lie notamment aux « anciens monopoles et grandes banques ». Puisque à ses yeux il est temps de délaisser « ce débat un peu stérile » et de passer aux choses sérieuses, à savoir, plancher sur un « type de régulation à même de doper l’investissement dans les réseaux du futur et la couverture des territoires européens. » Répétant pour la énième fois que le secteur tend enfin à se stabiliser depuis l’arrivée de Free qui « aura été un grand succès pour les consommateurs en même temps qu’un choc important pour les concurrents et la filière », le président de la police des télécoms l’affirme sans demi-mesure, les investissements repartent à la hausse, il faut donc « mettre en sourdine les idées de consolidation » et ainsi se concentrer sur les principaux enjeux d’aujourd’hui et de demain, à savoir le très haut débit, la couverture mobile et la 5G. Ses mots et sa volonté sont clairs : Se plier en quatre pour l’investissement."

Pour rappel, Sébastien Soriano avait entre autres précisé dans les lignes du Figaro le mois dernier : « Lorsque sur un marché à quatre, deux avaient un handicap, la consolidation pouvait avoir du sens. Mais la part de marché de Bouygues Telecom a dépassé les 10% dans le fixe et Free Mobile affirme avoir atteint ses objectifs de déploiement de la 3G avec un an d’avance et poursuit ses efforts dans la 4G ».