Apple a la main verte et se fixe comme objectif de produire des iPhones recyclés à 100%

Apple a la main verte et se fixe comme objectif de produire des iPhones recyclés à 100%

Dans son rapport sur l’impact environnemental de son activité en 2016 publié la semaine dernière, la marque à la pomme se fixe comme objectif de réduire encore plus son empreinte carbone afin de proposer un jour des iPhones 100% recyclés.

« Pouvons-nous alimenter une entreprise mondiale avec le soleil, le vent et l’eau ? » tel est le défi que se donne Apple qui compte « en finir un jour avec notre dépendance à l’industrie minière ». Pour se faire, Cupertino souhaite à l’avenir tirer un trait sur l’utilisation de « minerais de sang » comme dans les mines de coltan avec l’exploitation d’enfants au Congo. Pour se faire, le géant américain souhaite mettre en place une « chaîne d’approvisionnement en boucle fermée » qui permettra de séparer toutes les parties de l’iPhone afin d’en récupérer les matières premières en recyclant ses composants, pour ensuite fabriquer de nouveaux terminaux. Puisque en effet, des millions d’appareils sur le globe contenant des minerais précieux et métaux rares dont l’impact sur l’environnement est incontestable, finissent par être jetés à la décharge lorsqu’ils ne sont plus en état de fonctionnement. C’est cette réalité là qu’Apple veut changer.

"Nous sommes en train de faire quelque chose que nous faisons rarement, à savoir annoncer un objectif que nous ne savons pas encore comment atteindre. Nous sommes donc un peu nerveux, mais nous pensons que c’est vraiment important, en tant qu’acteur du secteur, nous estimons que c’est la direction que doit prendre la technologie », a nuancé toutefois dans une interview accordéé à Vice, Lisa Jackson, vice-présidente des politiques environnementales et des initiatives sociales chez Apple. Ainsi et pour l’heure, aucune date n’est fixée mais : " Nous pilotons de nouvelles techniques novatrices, comme notre ligne de robots de démontage, afin de mieux récupérer les matériaux à utiliser dans de nouveaux produits. C’est un objectif ambitieux qui nécessitera de nombreuses années de collaboration entre plusieurs équipes d’Apple, nos fournisseurs et les entreprises de recyclage, notre travail est déjà en cours ».

Si Apple récupère l’aluminium de ses iPhones 6 et le réutilise dans les Mac mini via deux robots « Liam » qui peuvent démonter jusqu’à 2,4 millions de téléphones par an, la multinationale ne dispose pas de solution de recyclage efficace pour chacun des matériaux qui compose ses smartphones et la liste est longue : lithium, étain, tungstène, coltan, cobalt, argent, or, cuivre, palladium etc. La technologie apprend donc beaucoup à Apple qui semble être en plein « brainstorming », une initiative qui a pour espoir d’ « inspirer les concurrents. » 

Cupertino compte également booster son programme de recyclage, en encourageant davantage les utilisateurs à lui retourner leurs vieux appareils, en l’échange de réductions sur ses nouveaux produits.