Telecom Italia, Vivendi et l’arrivée de Free : pour Orange, le moment n’est pas adéquat pour se lancer en Italie

Telecom Italia, Vivendi et l’arrivée de Free : pour Orange, le moment n’est pas adéquat pour se lancer en Italie

En marge du Show Hello d’Orange hier, Stéphane Richard a révélé à l’AFP suivre le dossier Vivendi-Telecom Italia mais que ce n’était pas la meilleure période pour entrer sur le marché italien. 

Rappel de la situation. Le gendarme italien des télécoms a sommé cette semaine Vivendi (Bolloré) de réduire d’ici un an sa participation dans Telecom Italia ou Mediaset, estimant que le groupe avait un poids trop important au vu de la loi, dans le secteur des médias et de la communication du pays. Questionné sur le sujet et sur une possible entrée d’Orange, Stéphane Richard a répondu qu’il se pencherait le cas échéant sur le dossier et ce, avec prudence si Vivendi venait à céder sa participation de 24% dans l’opérateur italien, l’en a t-il attesté à l’agence de presse : « Le moment ne me paraît pas particulièrement adéquat pour imaginer de rentrer sur ce marché, mais on est attentif à ce qu’il s’y passe. S’il devait s’y passer quelque chose autour de Telecom Italia on regarderait si c’est dans notre intérêt d’aller plus loin, mais ce n’est pas le cas aujourd’hui ».

Et selon toute vraisemblance, l’arrivée de Free en Italie à la fin de l’année ou début 2018 pourrait aussi s’avérer être un frein à toute tentative d’implantation, le PDG d’Orange l’interprète lui comme un manque d’opportunité : « Aujourd’hui, je considère qu’il n’y a pas d’opportunité en Italie, il y a des acteurs qui sont en place et un marché qui va connaître quelques bouleversements, avec notamment l’arrivée d’un nouvel acteur dans le mobile qu’on connaît bien ».

 

Source : AFP