Foxconn et Apple s’associent afin d’obtenir les mémoires de Toshiba

Foxconn et Apple s’associent afin d’obtenir les mémoires de Toshiba

Apple est susceptible de s’associer à son fournisseur taïwanais Foxconn afin de se procurer les activités « mémoire » du japonais Toshiba. A cet égard, la marque à la pomme serait capable d’investir plusieurs milliards (somme exacte inconnue à ce jour) et son collaborateur taïwanais lui est prêt à dépocher jusqu’à 27 milliards afin d’obtenir un accès direct à des composants mémoire de type Flash NAND, très populaire dans le monde du stockage.

D’après NHK, le rachat devrait s’effectuer de telle manière que l’entreprise de Cupertino obtiendrait une part de plus de 20%, permettant ainsi à Toshiba d’entretenir une certaine participation pour maintenir l’activité sous le contrôle des Etats-Unis et du Japon. Cette offre viserait à apaiser le gouvernement japonais vis-à-vis d’un transfert de technologie assez sensible qui pourrait représenter un risque pour la sécurité nationale. Pour le moment aucun commentaires n’ont été fourni de la part d’Apple ou Foxconn.
 
Cependant, le plan des deux firmes pourrait tomber à l’eau. Broadcom et SK Hynix semblent également vouloir prendre part aux négociations. De plus, Western Digital collaborateur de Toshiba ne compte pas se laisser pas faire. La société américaine a annoncé que le groupe japonais ne pourrait pas vendre ses puces sans transgresser un accord préexistant avec lui. De ce fait, l’entreprise américaine demande l’interruption des discussions avec d’autres acheteurs potentiels et exige des négociations portant sur des droits exclusifs.