Les ventes de PC vont continuer à décroître cette année

Les ventes de PC vont continuer à décroître cette année
 
Une stabilisation des ventes de PC aux alentours de 250 millions d’exemplaires par an est escomptée par certains experts. Il y a encore trois ans, il s’en vendait 350 millions. 
 
Les ventes PC ont diminué de 1,7% dans le monde soit 76 millions d’ordinateurs écoulés contre une baisse de 10% lors des précédents trimestres selon les derniers communiqués des analystes de Gartner.
 
Cependant il est encore trop tôt pour pouvoir se prononcer pour l’année 2017, le 1er trimestre ayant été marqué par l’arrêt du support de Windows Vista par Microsoft en avril. «Les entreprises ont commencé leur migration vers Windows 8. Elles ont été plus nombreuses à s’équiper de nouveaux matériels informatiques» explique Gartner. De plus, les investissements dans le secteur informatique des entreprises avaient sensiblement baissé durant ces 18 derniers mois.
 
Une sérieuse concurrence
 
Les nouveaux types des PC et entre autres les PC hybrides à écrans détachables commencent à trouver leur clientèle ce qui serait un point positif pouvant conduire à une stabilisation à long terme du marché de l’informatique.
 
En ce qui concerne les fabricants, Lenovo continue sur sa lancée en tête du peloton avec 16,9% de parts de marché devant HP (16%) et Dell (12,5%). Les trois leaders de ce marché ainsi qu’Asus situé en 5ème position avec 6,5% des ventes mondiales sont les seuls constructeurs voyant leurs chiffres de vente augmenter. Acer subit une chute de 14,8% de ses ventes alors que Sony a expliqué qu’il se retirait du marché informatique. Samsung, quant à lui, freine ses ventes de PC au profit des tablettes et Toshiba s’est volatilisé des classements Gartner.
 
Du côté des OS (operating system), «la concurrence n’a jamais été aussi rude», déclare Gartner soulignant une hausse d’intensité concernant la confrontation entre les OS Windows (Microsoft) ainsi qu’Android (Google) alors qu’Apple, axé sur le haut de gamme, enregistre une perte de 3,8% sur le marché américain.
 
Par rapport à cela, les spécificités techniques imposées aux fabricants pour l’utilisation de Windows ont été revues par Microsoft afin d’autoriser leur positionnement sur des machines moins coûteuses et dans le but de répondre à l’ascension des Chromebook.