Free a encore augmenté ses investissements en 2016 et précise les projets qui en ont bénéficié, comme la fibre

Free a encore augmenté ses investissements en 2016 et précise les projets qui en ont bénéficié, comme la fibre

 
Iliad vient de détailler ses investissements au cours de l’année 2016. Celle-ci a été marquée par le maintien des efforts d’investissements du Groupe dans les réseaux THD fixe et mobile. Ainsi, sur l’année 2016, Iliad a investi 1 286 millions d’euros, en hausse de 5 % par rapport à l’année précédente. 
 
 
Concernant le THD, Free a intensifié ses efforts d’investissement dans son projet de déploiement d’un réseau Très Haut Débit en fibre en (hausse de 106 millions d’euros des investissements). Au cours de l’année 2016, le Groupe a accéléré les déploiements de logements raccordables, en ajoutant près de 2 millions de foyers pour un total d’environ 4,4 millions de logement raccordables à fin 2016 ainsi que les raccordements des foyers éligibles avec plus de 100 000 nouveaux foyers raccordés en fibre en 2016 
 
Free précise qu’au cours de l’année dernière, il a poursuivi ses investissements dans son réseau mobile avec l’ouverture de plus de 2 400 nouveaux sites (dont 700 sites en zone blanche) permettant d’atteindre 8 500 sites en fi n d’année. Il a par ailleurs intensifié les déploiements de la technologie 4G avec notamment l’ouverture des nouvelles fréquences 1 800 MHz sur 3 300 sites et les premiers déploiements des fréquences 700 MHz. L’opérateur a également poursuivi ses investissements dans son réseau de desserte en fibre des sites mobiles.
 
Il est à noter une baisse de 62 millions d’euros des investissements ADSL, s’expliquant principalement par la bonne gestion du cycle des boxes, et ce malgré l’évolution défavorable du dollar sur la période. A contrario, au cours de l’année 2016 il y a eu une hausse de 18 millions d’euros des investissements liés au Datacenter et aux activités d’hébergement. 
 
Par ailleurs, au cours de l’exercice 2016 le Groupe a effectué les deux premiers décaissements liés à l’acquisition des fréquences 700 MHz, pour un montant de 466 millions d’euros, les prochaines échéances étant 233 millions d’euros en décembre 2017 et 233 millions d’euros en décembre 2018