Le gouvernement s’attaque aux hotlines surtaxées

Le secrétaire d’Etat en charge de la Consommation réunit demain les opérateurs télécoms et les associations de consommateurs. Bercy veut mettre fin aux durées d’engagement de deux ans dans le mobile et aux numéros surtaxés pour les appels vers les « hot lines ».

Luc Chatel veut s’attaquer au problème du coût de l’assistance téléphonique. Comme l’avait demandé François Loos, le précédent ministre délégué à l’Industrie, la gratuité du temps d’attente a été appliquée par l’ensemble des opérateurs à l’exception de Free. « Le temps d’attente fait partie de l’économie générale de l’offre » d’ADSL à 29,90 euros par mois, avait indiqué le directeur financier, Olivier Rosenfeld, début septembre.

Mais Luc Chatel irait plus loin : les fournisseurs d’accès à Internet seraient sommés d’abandonner les numéros surtaxés, du type 0892, et d’appliquer un tarif normal, et non plus à 34 centimes d’euro la minute. Voilà qui devrait satisfaire les associations de consommateurs, même si l’UFC-Que Choisir campe sur ses positions : « Quand le consommateur n’est pas responsable du problème pour lequel il appelle, il ne doit rien lui être facturé. »

Lire l’article des Echos