Le Point fait de la résistance et se refuse toujours à figurer dans le kiosque de SFR Presse

Le Point fait de la résistance et se refuse toujours à figurer dans le kiosque de SFR Presse
 
Il y a peu, Etienne Gernelle directeur du Point avait allumé la mèche affirmant que : « SFR Presse est une machine à tuer la presse parce que c’est gratuit ou virtuellement gratuit ». Aujourd’hui d’après La Lettre A, l’hebdomadaire passe des mots aux actes en revendiquant son autonomie face à SFR Presse (le kiosque numérique de l’opérateur télécom).
 
Pour rappel, SFR Presse propose un accès illimité (plus de 65 titres) à ses utilisateurs d’un forfait box et/ou mobile pour 19,90€/mois sans engagement et inclus dans d’autres offres.
 
 
Le Point refuse catégoriquement de "confier les données de son portefeuille d’abonnés à SFR Media". Aux yeux du patron du Point, le soucis est que : « Lorsque que l’on prend juste le service SFR Presse, il suffit de diviser le prix par le nombre de journaux et on voit que ce sont des centimes par journal, d’ailleurs c’est la rémunération qui est proposée par SFR », ce qui rapporterais un dixième de ce que valent normalement ces titres, « c’est une destruction de valeur pure », a-t-il déclaré.
 
Néanmoins, Le Point a opté pour le kiosque d’Apple, ce dernier proposant des conditions plus avantageuses. En clair, le groupe de la pomme lui prend 30% de commission ce qui lui est égal car "c’est normal qu’un distributeur prenne une commission à partir du moment qu’il nous aide à vendre ce que l’on a mais qu’il ne détruise pas la valeur de notre produit" a-t-il martelé sur l’antenne de France Inter récemment.
 
Après deux années difficiles, Le Point redevient enfin bénéficiaire contrairement à son rival l’Express (SFR) qui peine à renflouer les caisses.