Palmarès UFC-Que Choisir des meilleurs opérateurs mobiles : Orange en tête, Free éjecté du podium et SFR à la traîne

Palmarès UFC-Que Choisir des meilleurs opérateurs mobiles : Orange en tête, Free éjecté du podium et SFR à la traîne

Après son classement des FAI les plus performants publié en février, l’association de consommateurs se penche à présent sur les opérateurs mobiles. Entre logique et surprises, voici les résultats.


Grâce à la qualité de son réseau 3G et 4G, à une meilleure qualité de service et peu de plaintes recensées, Orange s’impose avec une note de 13,3/20 devant sa filiale low cost Sosh (13,1) qui obtient néanmoins un meilleur résultat en terme de satisfaction client. 

Pour le moins surprenant, l’opérateur virtuel EI Telecom (NRJ Mobile, Auchan Telecom, CIC mobile, Crédit Mutuel mobile, Cofidis mobile et CDiscount mobile) monte sur la troisième marche du podium avec une note de 12,3. UFC-Que Choisir explique ce choix par de bonnes performances globales et « à un bon retour de ses clients à notre dernière enquête de satisfaction. » Etrange surtout qu’EI télécom est un MVNO et que ses abonnés passent donc soit par le réseau Orange, celui de SFR ou de Bouygues, il est donc difficile de mesurer la qualité du réseau en fonction de l’expérience utilisateur. De plus, le nombre de litiges recensés étant trop faible, ils n’ont pas été jugés « suffisamment représentatifs » pour être analysés.

Par conséquent, Free se contente de la quatrième place avec une moyenne de 12,2/20 avec une très bonne satisfaction client, néanmoins la qualité de son réseau lui fait défaut ainsi que la qualité de service, ici critiquée dans l’enquête.

SFR et sa filiale sont loin derrière

Suivent Bouygues Telecom, 5ème avec une note de 11,7, La Poste Mobile (11,1) et enfin, SFR (8/20) et RED By SFR (7,7) ferment la marche. A l’instar du palmarès des FAI, l’opérateur au carré rouge est à la traîne tout comme sa filiale low cost malgré le fait que les performances de son réseau soient correctes et en dépit des efforts accomplis en terme de couverture et d’ une reconquête enclenchée de ses clients partis voir ailleurs. 

UFC-Que Choisir explique ces notes basses par une satisfaction client en berne et à une explosion du nombre de litiges recensés par ses associations locales et son service juridique.