Paiement sans contact sur smartphone, plusieurs banques se lancent

Paiement sans contact sur smartphone, plusieurs banques se lancent

 

 

Alors que les paiements sans contact ont explosé en 2016 avec plus de 558 millions de transactions réalisées, malgré un nombre encore limité de terminaux compatibles et des smartphones pas forcément dotés du système de paiement NFC, des banques françaises commencent à proposer ce service à leurs clients. 

 

Première à avoir lancé ce service à grande échelle, il y a quelques jours sur Android, la Société Générale propose désormais la solution « Paylib » créée à la base pour faciliter le paiement sur internet. Les clients peuvent dès à présent l’activer sur l’application mobile de la banque et payer leurs achats avec leur smartphone en l’approchant du TPE du commerçant si ce dernier permet le paiement sans contact. Jusqu’à 20 euros, aucun code n’est demandé mais au delà, il en sera exigé un à quatre chiffres afin de valider la transaction.

 

Le Crédit mutuel Arkéa s’y met

 

Aujourd’hui, c’est au tour du Crédit Mutuel Arkéa de se lancer dans l’aventure avec une spécificité technologique : le paiement sans contact via l’empreinte digitale de ses clients et ce peu importe le montant d’après les informations du Figaro. D’autres banques devraient rejoindre le mouvement comme le Crédit agricole et LCL qui ont déjà annoncé avoir adopté cette solution. La Caisse d’Epargne et la Banque Populaire (BPCE) seraient de moins en moins réticentes à cette éventualité. A noter que seuls les smartphones Android commercialisés après 2013 et embarquant la technologie NFC (Near Field Communication) profiteront pour l’instant de ce service.

 

Pour les iPhones, il y a Apple Pay

 

Jusqu’à présent BPCE proposait Apple Pay, le service de paiement sans contact de la marque à la Pomme. Et reste pour l’heure la seule banque française (historique) à avoir accepter les conditions du géant américain qui réserve son service uniquement aux utilisateurs d’iPhones. Des dispositifs comme Orange Cash mais aussi Carrefour Banque (carte Pass) permettent toutefois d’utiliser le service de Cupertino.