Orange et Ericsson ont atteint 15 Gbit/s lors d’une démonstration publique de 5G

Orange et Ericsson ont atteint 15 Gbit/s lors d’une démonstration publique de 5G

Orange et Ericsson ont signé depuis octobre un partenariat. Depuis, les deux groupes travaillent ensemble pour expérimenter les usages de la prochaine génération de communication mobile et d’autres projets autour de la 5G. Ainsi, une démonstration d’une communication 5G a eu lieu mercredi, comme le note La Tribune. Orange et Ericsson ont ainsi atteint un débit de 15 gigabits par seconde lors de cette démonstration. 

"Vérifier que la 5G correspondra bien aux usages qu’on souhaite développer"

Même si cette technique ne sera pas disponible avant plusieurs années, le premier opérateur français et l’équipementier télécoms suédois travaillent pour déterminer les caractéristiques et préciser les usages de la 5G. 

Alain Maloberti, vice-président d’Orange Labs Networks, précise que "ces expérimentations permettent de lever des verrous technologiques et de vérifier que la 5G correspondra bien aux usages qu’on souhaite développer". Elle pourrait donc servir pour des secteurs comme l’automobile, l’e-santé, l’industrie du futur, la télésurveillance, la robotique…

Pour atteindre cette vitesse de 15 Gbit/s, Orange et Ericsson utilisent différents procédés technologiques, comme la focalisation radio qui permet de faire converger la puissance des ondes radios vers la position du mobile.

Des "fréquences environ 10 fois plus élevées que les ondes utilisées actuellement"

Ils utilisent aussi des ondes "centrimétriques" qui ont des "fréquences environ 10 fois plus élevées que les ondes utilisées actuellement. Elles permettent de bénéficier de larges bandes de fréquences, favorisant les très hauts débits. En contrepartie, ces ondes se propagent moins loin et sont plus sensibles aux obstacles."

En plus d’un débit plus important, la 5G est nativement calibrée pour l’internet des objets et offrira des temps de latence plus faibles. Le PDG d’Ericsson France, Franck Bouétard, explique par exemple "qu’un chirurgien aux États-Unis pourrait mener une opération à coeur ouvert sur un patient en France".

En attendant, la 5G devrait arriver en 2018 en Corée du Sud et Japon pour les Jeux Olympiques, mais les premiers déploiements commerciaux ne se feront pas avant 2020.