Stéphane Richard veut faire d’Orange « un des leaders européens » de la cybersécurité

Stéphane Richard veut faire d’Orange « un des leaders européens » de la cybersécurité

 

 

Orange Cyberdéfence est devenu le leader français dans le secteur en l’espace de deux ans avec « 1200 collaborateurs ».

 

C’est cette entité du groupe dédiée à la sécurité informatique des entreprises que le PDG d’Orange souhaite visiblement développer davantage à l’avenir. Hier, lors du Forum international de la cybersécurité (FIC) de Lille, Stéphane Richard a en effet affirmé sa volonté de faire d’Orange « un des leaders européens du secteur » notamment par le biais d’acquisitions ciblées, « dans le Bénélux, en Espagne, Allemagne ou au Royaume-Uni , afin d’élargir le domaine d’intervention du groupe », a lui confié Pierre Samson, directeur général d’Orange Cyberdéfence.

 

Insistant sur la menace cyber qu’il perçoit comme « le risque le plus important qui pèse sur les économies contemporaines », Stéphane Richard a également abordé la bonne santé de cette activité, estimant une croissance en augmentation de « plus de 20% par an ». L’entité du groupe aurait réalisé un chiffre d’affaire de 250 millions d’euros.

 

Une box spéciale PME

 

Orange a dans le même temps inauguré mardi un nouveau pôle de cyberdéfence à Lesquin dans le Nord dont la mission est de répondre aux besoins des entreprises du Bénélux en la matière. Orange souhaite ainsi renforcer son offre pour les PME souvent peu protégées face aux attaques et travaillerait sur une « box » dédiée aux professionnels et proposant des services spécifiques en terme de cybersécurité. Déjà dans cette optique d’acquisitions, le groupe a pris le contrôle en mars 2016 de Lexsi, fournisseur français de services de sécurité IT.

 

A noter qu’hier, le CESIN a publié un baromètre pessimiste sur la hausse des cyberattaques dans les entreprises et sur les moyens de protections, souvent jugés peu efficaces.