Facebook a inauguré un programme de développement de start-up au sein de la Station F de Xavier Niel

Facebook a inauguré un programme de développement de start-up au sein de la Station F de Xavier Niel

 

En visite dans la Station F, Sheryl Sandberg, directrice des opérations du réseau social, a lancé ce matin un tout nouveau programme intitulé « Startup Garage from Facebook » qui permettra à terme à de jeunes entreprises de se développer sous la "houlette" du personnel de Facebook. Et ce, à l’intérieur de l’incubateur gigantesque financé par Xavier Niel.

F comme Facebook mais aussi comme Station F. Comme le rapporte Les Echos, la numéro 2 de Facebook a détaillé ce matin les contours de ce programme dans le futur campus de 34000m2 du 13e arrondissement de Paris qui va être inauguré en avril prochain.

« Startup Garage from Facebook » devrait ainsi à terme accueillir 10 à 15 start-up indépendantes pour une durée de six mois chacune. A l’ouverture de la Station F, cinq jeunes pousses issues de différents domaines tels que « l’identité numérique, l’e-santé, le covoiturage ou encore la gestion de données personnelles », seront visées directement par le programme et seront soutenues par des employés expérimentés de Facebook à travers des ateliers axés sur « le design, l’expérience utilisateur, le développement technologique ou encore les tests utilisateurs », ajoute le réseau social dans un communiqué. L’objectif : Contribuer à l’économie de donnée et mettre à disposition de ces start-up des moyens innovants pour se développer.

 

Les critères de sélection

 

Afin d’être sélectionnées par Facebook, les jeunes start-up se devront de convenir à un éventail de critères, comme notamment, le niveau d’innovation sur les données, sur l’aspect commercial, technologique et sur l’autonomisation des utilisateurs. Crucial également, la compréhension des besoins des clients, la clarté du modèle de l’entreprise ainsi que sa vision, mais aussi l’ambition et la qualité de l’équipe.

Facebook précise enfin que : « Le Startup Garage from Facebook ne sera pas un accélérateur ou un incubateur dans le sens conventionnel. Nous ne prendrons aucune participation dans les startups avec lesquels nous travaillerons et la propriété intellectuelle sera entièrement à eux. »

De part cette initiative, le réseau social de Mark Zuckerberg affirme donc son envie de soutenir la croissance dans l’économie numérique en soutenant de nouveaux modèles d’affaires en dehors de l’écosystème de Facebook : « Toutes les entreprises participantes auront accès aux produits de la plate-forme Facebook tels que la connexion, l’analyse des applications et le graph API. »