Xavier Niel, ainsi que Pierre Bergé et Matthieu Pigasse, vont pouvoir monter au capital du groupe “Le Monde”

Xavier Niel, ainsi que Pierre Bergé et Matthieu Pigasse, vont pouvoir monter au capital du groupe “Le Monde”

Le trio Pierre Bergé, Xavier Niel et Matthieu Pigasse (BNP) va pouvoir monter au capital du groupe Le Monde, comme l’indique Les Echos. Ils pourront ainsi convertir en actions du groupe Le Monde une partie des fonds apportés jusqu’à présent en compte courant. 

Ils ont en effet trouvé un accord avec le pôle d’indépendance (les journalistes et les salariés), pour que la perte de la minorité de blocage de ces personnels n’ait pas de conséquences sur leurs droits dits "politiques". 

Un emprunt bancaire sera utilisé pour la construction du nouveau siège du groupe

Finalisé fin décembre, un emprunt bancaire d’un montant de 190 millions d’euros sera utilisé pour financer la construction du nouveau siège du groupe. Il s’agit alors d’une nouvelle étape pour le directoire dans le renforcement de l’assise financière du groupe. 

Bergé, Niel et Pigasse ont injecté plus de 110 millions d’euros depuis 2010. Ils contrôlent donc 65 % du capital. Ils voudraient maintenant convertir une trentaine de millions d’euros en actions. La valorisation du groupe qui doit être faite dans les prochaines semaines fera varier l’augmentation de la participation. 

Ensuite, la perte des droits économiques du pôle d’indépendance liée à sa dilution devrait pourtant être sans conséquence sur son pouvoir. Comme en fait part Paul Benkimoun, président de la société des Rédacteurs du Monde, "l’accord va nous permettre d’obtenir une action de préférence qui consolidera nos droits alors que certains étaient soumis à accord pour renouvellement".

Les abonnements numériques progressent de plus de 30 %

Pour Louis Dreyfus, l’accord est "un deuxième vote de confiance entre les parties prenantes, six ans après le sauvetage : il va se traduire par un renforcement des fonds propres, au moment où le groupe va mieux, mais aussi pérenniser la gouvernance et l’indépendance des rédactions".

Sur l’année qui s’est écoulée, le chiffre d’affaires a baissé de 330 millions d’euros et le résultat d’exploitation a progressé de 10 %. Enfin, la diffusion payée du "Monde" est en légère hausse et les abonnements numériques progressent de plus de 30 %.