TF1 et M6 rattrapées par le CSA pour le temps de parole des politiques

TF1 et M6 rattrapées par le CSA pour le temps de parole des politiques

Dans un communiqué du 11 janvier 2017, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel a dressé le bilan des temps de parole des personnalités politiques entre le 1er août et le 31 décembre 2016. 

Alors que la période préélectorale de six mois, définie par sa délibération du 29 juin 2016, arrive à son terme, au 31 janvier prochain, le CSA a donc procédé à l’examen des équilibres politiques sur les antennes des radios et télévisions. 

"Des disproportions extrêmement marquées persistent sur les chaînes TF1 et M6"

Cependant, l’autorité française de régulation de l’audiovisuel constate "les efforts fournis par la plupart des médias audiovisuels pour que les équilibres prévus par les règles en vigueur en matière de pluralisme politique soient respectés".

Le Conseil avait toutefois observé les 17 novembre et 15 décembre 2016 des déséquilibres qui ont déjà été fortement réduits par de nombreuses radios et télévisions. Mais des "disproportions extrêmement marquées, se traduisant par une surexposition de l’opposition parlementaire, persistent sur les chaînes TF1 et M6."

L’autorité met donc "très fermement en garde" les deux chaînes pour que ces profonds déséquilibres soient "résorbés d’urgence au regard de la brièveté de la période restant à courir"

Pour ce qui est de "la proportion de temps de parole observée de manière générale pour le Front national, les éditeurs ont fait part de difficultés rencontrées s’agissant des réponses apportées à leurs propositions d’invitations".