Canal + : “complémentarité totale avec Orange”, mais “pas de négociations avec SFR”

Comme nous en parlions en fin de semaine dernière, Orange montre son intérêt pour le rachat de Canal +. L’opérateur distribue depuis septembre les chaînes de Canal +, comme le fait également Free. 

Ainsi, il existe "une complémentarité totale avec Orange" et également des liens pouvant être étroits en Afrique entre Orange qui y est un ancien et Canal +, qui y arrive, comme le note le Journal du Dimanche. Cette proximité résulte d’une réponse en commun sur un appel d’offres en Côte d’Ivoire. Comme le souligne Canal +, "la complémentarité est totale avec Orange. Tous les opérateurs télécoms sont à la recherche de contenus. C’est leur intérêt de verrouiller les nôtres par un échange de capital".

Pas de confrontation avec SFR

Canal + est valorisé à 6 milliards d’euros aujourd’hui. "Bolloré pourrait proposer à Stéphane Richard de lui céder 50 % en échange de titres Orange". "S’ils font un deal à 50/50, personne ne devra consolider la totalité des pertes, de l’ordre de 400 millions d’euros pour Canal + en 2016" explique un acteur du dossier. Mais un concurrent souligne un danger de faire converger des télécoms et des médias obsolètes comme Canal +, "sans compter le risque antitrust"

Mais il n’y aura pas de confrontation avec SFR. "Il n’est pas question de négocier avec SFR, ce n’est pas le bon partenaire" affirme Vivendi. Mais Altice, propriétaire de SFR indique que "depuis dix-huit mois, la stratégie de Patrick Drahi d’acquisition de contenus et de droits ne varie pas. Cette semaine nous avons signé la distribution exclusive des chaînes Discovery et NBC Universal, qui était chez Canal + depuis quinze ans …".

Orange est donc mieux placé pour reprendre les 24.7 % que détient Vivendi dans Telecom Italia et devenir un géant d’Europe. Cet intérêt d’Orange pour Canal + suit un mouvement mondial de consolidation des secteurs télécoms et médias, qui s’accélère.