Vidéo à la demande, deux possibilités s’offrent aux FAI

Dans un entretien accordé au journal Les Echos, Jean-François Lepetit, président de la Chambre syndicale des producteurs de films, expose les points qui posent problème concernant la Vidéo à la demande.

Extrait :

« Q : […] Le cinéma français affiche toujours autant ses divisions concernant la mise en place d’une offre légale de vidéo à la demande (VoD). Comment l’expliquez-vous ?

R : Une difficulté majeure est que toute l’économie du cinéma repose sur la chronologie des médias. La profession, par conséquent, ne peut se permettre de se tromper dans les termes des accords qu’elle va passer avec les fournisseurs d’accès à internet, et risquer de remettre en cause son financement. Nous sommes partisans d’une offre légale de films en ligne mais pas à n’importe quel prix. Nous voulons des engagements fermes de la part des FAI de lutte contre la contrefaçon. Par ailleurs, les modalités de consommation des films en VoD doivent être fixées. Les fournisseurs d’accès à internet veulent-ils proposer des films à l’unité ou des systèmes d’abonnement, ce qui rapprocherait leur offre des pay-TV ? C’est une question centrale. Les délais de diffusion en découleront. Pour ce qui nous concerne, nous sommes d’accord pour que les films nouveaux soient diffusés de six à sept mois après la sortie en salle, à condition toutefois qu’il s’agisse d’une offre de films à l’unité, les offres d’abonnement impliquant que les opérateurs VoD participent au préfinancement de ces films. […] »

Deux choix s’offrent donc aux FAI :

Film en paiement à l’unité

-  Les films seront alors disponibles 6 à 7 mois après leur sortie cinéma, c’est-à-dire en même temps que les vidéo club et avant Canal+ (les producteurs ont donc évolué sur ce point, ils souhaitaient un délais plus long). A noter que pour le système actuel de pay per view, le délai est de 9 mois.

-  Pas de possibilité pour l’utilisateur de prendre un abonnement pour regarder plusieurs films

-  Pas d’obligation pour les FAI de pré financer les films

Système d’abonnement

-  Cette offre permettrait de payer un prix mensuel pour avoir accès à un nombre définit de films, voir même un accès illimité (le prix serai alors en conséquence)

-  Cette offre serait alors considérée comme une chaîne à péage (type Canal+ ou TPS Star)

-  Les films seront disponibles 12 mois après leur sortie en salle

-  Les FAI devront pré financer les films

Source Satellifax, Univers freebox