Bouygues Télécom boucle la vente de 230 pylônes de télécommunication et devrait en vendre davantage prochainement

Bouygues Télécom boucle la vente de 230 pylônes de télécommunication et devrait en vendre davantage prochainement

 
Cellnex Telecom a conclu aujourd’hui la première phase de l’accord annoncé en juillet dernier et portant sur l’achat à Bouygues Telecom de 230 sites de télécommunications en France. L’opération d’investissement, d’un montant de 80 millions d’euros, lui ouvre ainsi les portes du marché français 
 
Cellnex et Bouygues Telecom travaillent déjà sur la seconde phase de l’accord conclu en juillet, et envisagent d’étendre à 500 le nombre de pylônes achetés. Comme l’indiquait Tobías Martínez, directeur général de Cellnex, lors de l’annonce de ce premier accord avec Bouygues Telecom : « Cet accord marque le début d’un partenariat à long terme, susceptible d’être étendu à d’autres domaines tels que la construction de nouveaux sites sur mesure (Build to Suit) ou encore le déploiement de nouvelles technologies « small cells » pour le haut débit mobile. Nous renforçons notre envergure européenne et, par là-même, notre capacité à conclure des accords et nouer des alliances avec des clients qui opèrent dans différents pays européens et auxquels nous pourrons proposer des solutions de connectivité pour les télécommunications ».
 
L’accord avec Bouygues Telecom
 
Cette première phase de l’accord conclu avec Bouygues Telecom, et signée ce jour, porte sur l’acquisition et l’intégration de 230 sites Radio. L’opération, qui représente un investissement de 80 millions d’euros, ouvre la voie à un partenariat à long terme. L’acquisition de ce portefeuille de pylônes s’accompagne d’un contrat de service de Cellnex à Bouygues Telecom pour une période de 20 ans.
 
Les sites concernés couvrent l’ensemble du territoire français, en grande majorité en zone rurale et périurbaine, et dans une moindre mesure en zone urbaine. Lors d’une seconde phase devant aboutir avant le 31 décembre prochain, ce premier lot de 230 sites pourra être étendu à 500.
 
Bouygues Telecom a entamé au cours des dernières années un processus de cession progressive de ses actifs non stratégiques d’infrastructures, dans le droit fil de la tendance actuelle à l’externalisation et à l’exploitation de ces infrastructures par des opérateurs neutres et indépendants tels que Cellnex Telecom.