Le patron de Free, Xavier Niel, investit dans une start-up française qui permet l’achat d’articles de presse à l’unité

Le patron de Free, Xavier Niel, investit dans une start-up française qui permet l’achat d’articles de presse à l’unité

Une start-up française a lancé Articly, un site de presse permettant l’achat d’articles de presse à l’unité. Le site, lancé mercredi, prend exemple sur l’application néerlandaise Blendle, qui a conquis plus d’un million d’utilisateurs entre les Pays-Bas, l’Allemagne et les États-Unis en moins de 3 ans. 

Dans cette aventure, la start-up peut compter sur Xavier Niel, patron de Free, qui a investi pour une première levée de fonds, aux côtés de Pierre-Antoine Granjon de Vente-Privée.com. Une start-up qui emploie par ailleurs six personnes et développe son application depuis deux ans. 

Avec une quarantaine de titres disponibles, Articly veut répondre à l’envie des éditeurs de faire payer les lecteurs sur internet. L’objectif est de toucher la population cherchant de l’information de qualité sans se ruiner, c’est-à-dire sans avoir l’obligation de s’abonner à tous les titres. 

Des articles compris entre 0.20 et 1.20 l’unité

De plus, des articles parfois non disponibles en ligne jusqu’ici pourront être suggérés au lecteur, en tenant compte de ses préférences. Articly est également un moyen de toucher les jeunes lecteurs. 

Avec des articles compris entre 0.20 € et 1.20 € l’unité, la start-up touchera une commission de 30 % sur chaque article. 

Pour ce qui est des titres, la start-up rend disponible les titres du groupe Prisma, Sophia Publications, mais aussi Le Parisien, Le Télégramme ou L’Opinion. Articly prévoit de trouver d’autres partenaires dans la presse française mais souhaite aussi s’implanter en Belgique en 2017 avant de voir plus loin et plus grand en Europe.