Pour le MIT, les futurs téléphones s’assemblent seuls

Pour le MIT, les futurs téléphones s’assemblent seuls

Des scientifiques du laboratoire d’auto assemblage du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont développé un téléphone mobile dont la particularité est qu’il s’assemble tout seul, en moins d’une minute, comme le partage zdnet. Les chercheurs souhaiteraient même aller au-delà de la construction de téléphone mobile. 

Ce prototype comprend 6 parties distinctes qui permettent d’avoir deux appareils mobiles différents. Placé dans un tambour de machine, l’appareil peut alors s’assembler en peu de temps grâce à un dispositif simple et sans l’intervention humaine.

Chaque composant possède des mécanismes de verrouillage qui permettent aux pièces de s’assembler de la bonne manière, sans erreur. C’est l’utilisation d’aimants qui permet aux pièces de pouvoir attirer les bonnes autres pièces, afin que l’assemblage final donne un véritable téléphone mobile.

Les possibilités de ces types de design sont illimités

Cependant lancer un dispositif pareil aurait des conséquences sur l’industrie manufacturière, mais le coût de l’automatisation pourrait être réduit. Ceci permettrait de supprimer le passage par de la main-d’oeuvre étrangère ou peut-être même toute main-d’oeuvre. L’automatisation remplacerait alors le personnel. 

Les chercheurs affirment que les possibilités de ces types de design sont illimités donc apporteraient une plus grande liberté pour avoir de meilleurs produits, plus innovants. Les appareils pourraient alors être différents les uns des autres.

Mais le MIT n’est pas seul à explorer les produits modulaires pour le grand public. Ainsi Google, avec le projet Ara, travail sur un smartphone modulaire, qui pourrait être livré en 2017.