La Hotline de Free condamnée

C’est une période délicate pour Free après la mise en demeure de Canal+ suite à la diffusion de programmes de la chaine sur TV Perso (voir notre article), c’est au tour de la Hotline de Free (Centrapel) d’avoir affaire avec la justice.

Entre 2004-2005, 3 freenautes (entre autres) ayant de gros problèmes avec leurs services internet, téléphonie et télévision, décident de se tourner vers la Hotline pour que les problèmes cessent.

Après plusieurs appels (*), parfois sans succès, les conseillers n’ayant pas été en mesure de répondre à leurs attentes et de résoudre leurs problèmes, ils ont décidé de porter l’affaire devant le tribunal de grande instance de Paris.

3 ans après le verdict tombe : La Hotline est condamné à rembourser les freenautes de leurs communications ainsi qu’à payer des dommages et intérêts. le montant s’élève à 1800€ pour les 3 freenautes. L’association UFC Que Choisir obtient quant à elle près de 20 000€.

UFC Que Choisir profite de cette décision de rappeler qu’elle souhaite que les Hotlines soient désormais gratuites :

"L’UFC-Que Choisir se félicite de cette décision qui conforte sa demande de gratuité des communications vers les services d’assistance téléphonique dès lors que les consommateurs appellent pour régler un problème lié à la fourniture du service.

L’intégralité de ces communications doit être gratuite et non pas uniquement le temps d’attente comme le proposait le projet de loi en faveur des consommateurs de l’ancien Ministre de l’Economie, Mr Thierry Breton.


L’UFC-Que Choisir rappelle que l’autorité de régulation du secteur, l’ARCEP, souhaite elle aussi une telle gratuité et a proposé dans son avis du 7 septembre 2006 sur le projet de loi Breton, des solutions techniques efficaces pour la réaliser.
"


Intégralité du communiqué de presse d’UFC Que Chosir.


* pour rappel :

en non-dégroupé : 0,34€ / minute
en dégroupé : 
0,11 € pour 45 sec, puis 0,15 € / mn par la Freebox (évidemment si le téléphone fonctionne..)