Suppression de 5000 emplois chez SFR : le gouvernement va rencontrer les syndicats et la direction

Suppression de 5000 emplois chez SFR : le gouvernement va rencontrer les syndicats et la direction

 
Les organisations syndicales de SFR rapportaient la semaine dernière que la direction de l’opérateur préparait un plan de licenciement massif qui concernerait 5000 employés, soit un tiers des effectifs de SFR.
 
Compte tenu de ces menaces sur l’emploi, la ministre du Travail, Myriam EL KHOMRI, a annoncé vendredi qu’elle souhaitait rencontrer les organisations syndicales de SFR mardi 02 août afin de partager leur analyse de la situation de l’entreprise. Elle a indiqué qu’elle rencontrera ensuite la direction de SFR. 
 
Myriam EL KHOMRI a déclaré : « Je m’assurerai du respect des engagements pris sur l’emploi et les investissements, ainsi que de la qualité et de la loyauté du dialogue social ».
 
Et de préciser que « le gouvernement veillera à ce que SFR respecte ses engagements de maintien de l’emploi pris lors du rachat du groupe et préserve les compétences et le savoir-faire de l’entreprise en France. Les transformations auxquelles sont confrontées les entreprises du secteur doivent être anticipées par la négociation et fondées sur une stratégie de long terme, et non par des considérations financières de court terme. »
 
Pour autant, Patrick Drahi s’était engagé à maintenir l’emploi jusqu’en 2017 et le plan de départ est prévu justement à l’issue de cette garantie de l’emploi. Il va donc être difficile pour le gouvernement d’empêcher le plan social qui se prépare chez SFR.