FTTH : Alors que Free a annoncé son arrivée sur les RIP, Bouygues Télécom veut rattraper son retard en signant avec Axione

FTTH : Alors que Free a annoncé son arrivée sur les RIP, Bouygues Télécom veut rattraper son retard en signant avec Axione

 
Bouygues Télécom est l’opérateur qui est le moins actif dans les déploiements de la fibre. L’opérateur est tellement loin derrière ses Free, SFR et surtout Orange, qu’il est le seul opérateur à ne pas être pris en compte dans les mesures de qualité de l’ARCEP car il dispose de moins de 100 000 abonnés.
 
Mais selon La Tribune, Bouygues Télécom a l’intention de rattraper son retard en proposant ses offres sur les RIP (Réseau d’initiative publique). Ainsi que nous vous l’avons déjà expliqué, le déploiement du FTTH sur le territoire français se découpe en 3 zones : Les zones très denses, où chaque opérateur déploie son réseau horizontal (ce sont les très grosses villes, qui représentent au total 5,5 millions de prises), les zones moyennement dense (ZMD), là ou les opérateurs peuvent cofinancer le déploiement, et enfin les RIP (réseau d’initiative publique), la où il n’est pas assez rentable pour les opérateurs de déployer le FTTH.


Bouygues Télécom peut compter sur Axione, une filiale de sa maison mère
 
Et Bouygues Télécom a un partenaire privilégié dans ce domaine puisque Axione, un des acteurs qui déploient le FTTH dans les RIP, est une filiale de sa maison mère Bouygues. Ces opérateurs qui déploient les RIP doivent ensuite faire venir les grands FAI pour qu’ils proposent leurs offres. Pour le moment, ce ne sont souvent que de petits FAI qui proposent leurs offres sur les RIP, même sir SFR et Orange sont présent sur certaine. 
 
Un tel accord permettrait donc à Bouygues de rattraper en partie son retard sur ses concurrents, Axione ayant mise en œuvre de projet FTTH comme : Dorsal en Limousin, Ardèche / Drôme Numérique, Lotim dans la Loire, Pau Broadband Country à Pau-Pyrénées…. La Tribune rapporte qu’un cadre de Bouygues déclarait il y a peu à La Tribune : « On oublie souvent un peu vite que Bouygues Telecom est rattaché à un groupe d’envergure [Bouygues, Ndlr]… »
 
Axione annonce sur son site qu’il opère 17 Réseaux d’Initiative Publique qui représentent 800 millions d’euros d’investissements publics / privés. Cela correspond à 6 500 communes desservies en haut débit soit 7 millions d’habitants, 2 500 zones d’activités THD et 1 200 000 prises FTTH en gestion. Pour autant il s’agit de projets en cours et qui ne sont pas encore tous déployés. En, effet, la totalité des RIP représentent actuellement 600 000 prises raccordables et 1 million à la fin de l’année (en comptabilisant Axione ainsi que tous les autres opérateurs de RIP, comme Altitude infrastructure, le leader dans le domaine).
 
Free se prépare également à arriver sur les RIP
 
Si Bouygues Télécom compte signer un partenariat avec Axione, Free a annoncé lors du #FreeDay2016 qu’il allait arriver sur les RIP. Maxime Lombardini a indiqué que des discussions ont été entamées il y a quelques semaines pour mettre en place un lancement commercial, avec les différents opérateurs de RIP et pas uniquement Axione. Il faut que les RIP soient homogènes techniquement et en termes de SI pour que les opérateurs puissent en faire une exploitation efficace. Maxime Lombardini indique qu’une fois un accord trouvé, il faudra probablement 2 à 3 trimestres pour que les offres arrivent sur les premiers RIP.
 
Interview d’ Antoine Darodes, directeur de la mission Très Haut débit : Free et les autres opérateurs devraient arriver sur les RIP au 1er semestre 2017