Découvrez comment est mesurée la qualité des réseaux par l’ARCEP dans le TGV – Free Mobile dernier du classement dans les premiers tests réalisés

Découvrez comment est mesurée la qualité des réseaux par l’ARCEP dans le TGV – Free Mobile dernier du classement dans les premiers tests réalisés

D’ici le 15 juillet, l’ARCEP publiera son observatoire annuel de la qualité des réseaux basé sur 600 000 mesures. Le Parisien a suivi les experts chargés de mesurer la qualité des réseaux mobiles pour l’ARCEP.

Mardi dernier, dans le TGV Paris Vendôme, Julie Moncorger ouvre sa malette qui contient 4 smartphones Samsung 4G chacun connecté au réseau d’un opérateur. Elle est missionnée par l’ARCEP pour évaluer les réseaux en 2G, 3G et 4G et en situation réelle. Elle a installé sur chaque mobile une application programmée pour réaliser en boucle un appel de deux minutes au répondeur de la tour Eiffel et ouvrir une page web sur trente sites parmi les plus fréquentés :Google, Amazon, Wikipedia, Marmiton… Les tests sont fait sur des tronçons de 1 km, pendant 45 minutes.

Sur l’ordinateur de Julie Moncorger s’affiche un tableau par opérateur : on y trouve par codes couleurs les réseaux accrochés (2G, 3G ou 4G), la durée de connexion, le taux de succès des appels ainsi que le taux d’ouverture des pages en 10 secondes maximum et en moins de 5 secondes.

Apres 20 minutes de trajet, le constat : Orange est largement en tête avec 79% de pages ouvertes en moins de 10 seconde et 57% en moins de 5 secondes. Orange est suivi par Bouygues Télécom puis SFR et Free arrive dernier (18,4% de pages ouvertes en moins de 10 secondes et 17,5% en moins de 5 secondes). Le Parisien indique que cela est curieux car Free utilise en partie le réseau d’Orange et se questionne sur le bridage que Free mettrait éventuellement en place pour alléger la facture d’itinérance. Pour voir les résultats détaillés, il faudra patienter le 15 juillet prochain.


Que valent SFR, Orange, Free et Bouygues dans… par leparisien