Macron souhaite que l’Etat revende une partie de sa participation dans Orange, quand ce dernier aura fibré le territoire

Macron souhaite que l’Etat revende une partie de sa participation dans Orange, quand ce dernier aura fibré le territoire

 
S’exprimant devant la commission des finances du Sénat, Emmanuel Macron a annoncé que l’Etat n’avait « «pas vocation à rester de manière pérenne » au capital d’Orange, dont il possède 23%. Et d’indiquer qu’il en vendra une partie « dès que les conditions de marché sont propices ». Mais ce ne sera pas pour maintenant, le locataire de Bercy veut attendre qu’Orange ait déployé la fibre sur le territoire. « Il y a aujourd’hui une politique d’aménagement rapide et de déploiement d’un investissement d’infrastructures qui fait que nous sommes aidés en tant qu’actionnaire d’Orange »a-t-il expliqué
 
Par ailleurs, Emmanuel Macron a expliqué que « quand on regarde la valorisation des opérateurs après l’agrément d’une quatrième licence […], il y a eu plutôt une baisse » des cours. Le ministre de l’économie fait allusion à l’arrivée de Free Mobile en 2012 qui a fortement fait chuter les prix ce qui a fait baisser les revenus d’Orange, SFR et Bouygues Télécom
 
Source : La Tribune