La Commission européenne examine dorénavant les relations entre Google et les télécoms

La Commission européenne examine dorénavant les relations entre Google et les télécoms

L’agence Reuters révèle que la Commission européenne examine actuellement les relations commerciales entre Google et les télécoms, après avoir étudié celles entre la firme et les constructeurs de smartphones et de tablettes.

Cette action prend place dans l’enquête antitrust engagée à l’encontre de Google et qui vise à déterminer si la société n’abuserait pas de sa position dominante. Selon Margrethe Vestager, commissaire de la Direction générale de la concurrence, a déclaré : « Notre préoccupation est qu’en demandant aux fabricants de téléphones et aux opérateurs de pré-télécharger un ensemble d’applications Google, plutôt que de les laisser décider eux-mêmes quelles applications télécharger, Google pourrait avoir coupé le canal par lequel de nouvelles applications sont rendues disponibles ».

Cette nouvelle est la preuve que l’enquête avance rapidement. It Espresso a indiqué aujourd’hui que « des avocats des parties plaignantes assurent que Bruxelles exige désormais des réponses rapides sur les présumés manquements du groupe Internet vis-à-vis de son OS mobile. »

Si Google est jugé coupable d’abus de position dominante, l’entreprise devra payer une amende de 74,5 milliards de dollars, soit 10% de son chiffre d’affaire au niveau international.