Free Mobile : Le Président de l’ARCEP souhaite commencer à stopper l’itinérance avec Orange par paliers dès maintenant

Free Mobile : Le Président de l’ARCEP souhaite commencer à stopper l’itinérance avec Orange par paliers dès maintenant

 

Quelques jours après l’échec du mariage Orange et Bouygues Télécom, Sébastien Soriano, le président de l’ARCEP explique dans le Figaro que les 4 opérateurs vont devoir repenser leurs stratégies et accélérer les déploiements. Dans un marché à 4, il y a plus de tensions et pour le gendarme des télécoms, ils doivent converger dans le fixe et le mobile. Il cite Bouygues Télécom qui doit investir dans le fixe et Free dans le mobile.

L’échec du mariage marque pour Sébastien Soriano la fin d’un époque de la régulation pro-low-cost et le début de celle du pro-investissement : "Aujourd’hui, les prix ne sont plus la priorité. Dans le mobile, nous allons nous assurer que les quatre sont bien dans une logique d’investissement. Nous ne pouvons pas accepter qu’un modèle soit différent des autres. Il faut mettre fin à l’itinérance de Free chez Orange". 

Le président de l’ARCEP explique qu’il faut commencer à stopper l’itinérance avec Orange dès maintenant et n’hésite pas a menacer d’utiliser les moyens que la loi Macron peut lui donner : "L’extinction de l’itinérance doit commencer rapidement, avant la fin 2017. Et nous proposons que la totalité de l’itinérance haut débit (3G) s’éteigne entre fin 2018 et fin 2020, et entre 2020 et 2022 pour la 2G. Tout couper aujourd’hui, ce serait priver sans justification des millions de consommateurs de réseau, et le devoir du régulateur est aussi de protéger les utilisateurs. Nous allons mettre en place un programme par paliers, construire des marches, dont les premières commenceront avant la fin théorique du contrat (fin 2017)"

L’ARCEP avait déjà envisagé cette extinction par palier en janvier dernier de la publication d’un document de travail comprenant un projet de lignes directrices sur le partage de réseaux mobiles, accompagné de premières analyses sur les contrats existants.