SFR nargue Bercy qui lui demande de réviser sa communication sur la fibre, en publiant une pub où il se dit Numéro 1 de la fibre

SFR nargue Bercy qui lui demande de réviser sa communication sur la fibre, en publiant une pub où il se dit Numéro 1 de la fibre

Ce matin, un arrêté ministériel encadrait le terme « fibre » utilisé par les opérateurs dans leurs publicités et leurs documents commerciaux. Il est ainsi imposé aux opérateurs d’indiquer quelle est la technologie utilisée pour relier les abonnés. Cela vise Numéricable qui ne déploie de la fibre que jusqu’au dernier répartiteur ou en bas des immeubles pour ensuite utiliser le réseau câble existant.
 
Concrètement, concernant la publicité écrite, à coté du mot « fibre » il devra y avoir une mention précisant le support physique du raccordement final et commençant par les mots : “le raccordement du domicile n’est pas en fibre optique mais en”. Si elle est écrite, cette seconde mention figure dans des caractères suffisamment importants, s’inscrit de façon distincte des autres mentions rectificatives et légales et doit être clairement identifiée.
 
Malgré cette décision, SFR vient de publier une publicité en affirmant être numéro 1 sur la Fibre avec 8 millions de logements éligibles. Et cette publicité de mentionne à aucun moment que dans la majorité de ces logement, le raccordement final n’est pas en fibre mais en câble, comme l’y oblige la loi. 
 
 
Pour autant, il s’agit d’un dernier baroud d’honneur pour SFR puisque ce texte, même si il a été publié aujourd’hui au journal officiel, n’entrera en vigueur que le 1er juin 2016 pour les messages publicitaires et le 1er mars 2017 pour les documents commerciaux.