Clin d’œil : la fin d’une époque d’opulence pour les opérateurs mobiles symbolisée par une tour

Clin d’œil : la fin d’une époque d’opulence pour les opérateurs mobiles symbolisée par une tour

 
Pendant longtemps, les opérateurs mobiles ont réalisé de plantureux bénéfices, grâce a des forfaits bien plus chers qu’aujourd’hui et des périodes d’engagement. Les opérateurs pouvaient ainsi s’offrir de fastueux sièges sociaux, comme ce fut le cas de Bouygues Télécom avec la Tour Sequana, qui arborait fièrement le nom de l’opérateur.
 
 
Mais l’arrivée de Free Mobile a changé la donne, en baissant fortement les tarifs, il a tué la poule aux oeufs d’or et a obligé ses concurrents à faire de même. Habitués à un train de vie dispendieux, les opérateurs ont ainsi du rationaliser leurs dépenses, licencié pour certains, et s’installer dans des locaux moins couteux. C’est le cas notamment de Bouygues Télécom qui a réalisé plusieurs millions d’euros d’économie en quittant la tour Sequana qui hébergeait près de 2 400 salariés de l’opérateur, pour rejoindre son Technopôle de Meudon.
 
La tour a depuis retrouvé preneur avec le groupe Accord Hôtels qui a signé un bail depuis le 1er janvier 2016. Et depuis quelques jours, à la place du logo Bouygues Télécom qui trônait en haut de la tour à l’époque, celui d’Accor Hôtels vient d’être installé. La fin d’une époque…
 
 
Merci à Charlie