Pour faire face au risque d’un duopole SFR-Orange sur le marché entreprise, BPI France finance un troisième opérateur

Pour faire face au risque d’un duopole SFR-Orange sur le marché entreprise, BPI France finance un troisième opérateur
 
 
Un troisième opérateur verra-t-il le jour sur le marché entreprises des télécoms français ? Certains acteurs, comme la FIRIP, sont inquiets des conséquences que pourrait avoir le rapprochement entre Bouygues Télécom et Orange sur ce marché. Mais un autre opérateur pourrait finalement voir le jour sur le marché entreprises, qualifié à ce jour de « duopole », car dominé pour l’instant par Orange et SFR.
 
Kosc est un opérateur né fin 2015 avec le rachat du réseau DSL de Complétel, l’ex-filiale de Numéricable spécialisée dans les télécoms pour entreprises, par OVH, un consortium spécialisé dans l’hébergement de sites et dans le cloud computing. L’opérateur annonce avoir été financé, aujourd’hui, à hauteur de 9 millions d’euros par la banque publique d’investissement. Yann de Prince, un des dirigeants d’OVH, s’est félicité des perspectives données à son entreprise par cet investissement public :
 
« Cet investissement va nous permettre d’installer des équipements nouveaux et de préparer notre réseau au dégroupage de la fibre optique » affirme-t-il au journal Les Echos. « On a bien l’ambition d’animer le marché ! ».
 
Le mariage potentiel annoncé entre Bouygues Télécom et Orange pourrait d’ailleurs être une véritable opportunité pour Kosc :
 
« On va regarder les opportunités qui se présentent. Ce qui pourrait nous intéresser, ce sont les actifs réseaux fixes » explique Yann de Prince. Un point de négociation assez délicat sachant que Free pourrait reprendre une partie des réseaux de Bouygues Télécom, notamment des antennes et des équipements télécoms.