Orange, Free, SFR et Bouygues installent la 4G dans tous les stades de l’Euro 2016 et s’attendent à battre un record de débit

Orange, Free, SFR et Bouygues installent la 4G dans tous les stades de l’Euro 2016 et s’attendent à battre un record de débit

 
Il n’est pas toujours évident de pouvoir se connecter à Internet lorsque l’on se trouve dans un stade, un soir de match ou de concert, car les antennes sont souvent saturées. Mais ce ne sera pas le cas lors de l’Euro 2016 puisque Orange, Free, SFR et Bouygues Télécom se sont alliés pour couvrir tous les stades en 4G, et bien sûr en 3G et 2G également. Et pour que chacun puisse se connecter, les opérateurs ont vu les choses en grand en multipliant le nombre d’antennes. Rien qu’au Parc des Princes, ce sont 40 antennes qui ont été installées, soit une pour 1500 spectateurs (le Parc comptant 60 000 places). L’enjeu est important car « le débit devrait être le plus important jamais utilisé pour une compétition sportive en Europe » indiquent Les Echos.
 
Pour arriver à couvrir tous les stades, les 4 opérateurs ont du s’accorder, et  « Les dix stades de l’Euro de football seront équipés en 4G à temps. » assure Fabienne Dulac, la directrice d’Orange France. Pour s’organiser, dans chaque stade, un opérateur « leader » a été désigné. Il sera en charge de déployer une infrastructure antennaire où chaque autre opérateur viendra installer sa baie télécom. SFR sera ainsi opérateur leader dans 3 stades, Bouygues Télécom au Parc des Princes et Orange sur les autres stades. Free n’est opérateur « leader » sur aucun stade mais y installe ses équipements et devrait être présent sur tous les stades, indiquent Les Echos
 
Au-delà de l’Euro 2016, toutes ces installations ont vocation à rester et à être utilisées pour d’autres manifestations. Et il n’y aura pas que les gradins qui seront couverts, mais également les zones mixtes, les abords du stade et la pelouse, ce qui pourrait être utile lors de concerts par exemple.