Emmanuel Macron s’apprête à signer un arrêté concernant l’utilisation du mot « fibre » dans les publicités des opérateurs télécoms

Emmanuel Macron s’apprête à signer un arrêté concernant l’utilisation du mot « fibre » dans les publicités des opérateurs télécoms
 
Le ministre de l’Économie, Emmanuel Macron, est impliqué dans de nombreux dossiers concernant les opérateurs télécoms. Le magazine Challenges révèle que ce dernier est également impliqué dans un projet d’arrêté ministériel visant à encadrer l’utilisation du terme « fibre » dans les publicités de Free, Orange, Bouygues Télécom et SFR. Les associations de collectivités locales ainsi que les opérateurs en ont obtenu la garantie lors d’une réunion de travail organisée à Bercy, le 24 février, en présence de Jean-Michel Baylet, ministre de l’aménagement du territoire.
 
Ce projet d’arrêté ministériel fait suite à la polémique concernant la « fausse fibre » de SFR, qui n’amène pas la fibre optique jusque dans le logement de ses abonnés, mais uniquement jusqu’au dernier répartiteur (FTTLA) ou en bas de l’immeuble (FTTB). C’est ensuite le réseau câble coaxial existant qui est utilisé. Free et Orange considèrent qu’il ne s’agit que de « câble amélioré » alors qu’eux construisent leur réseau fibre jusqu’à l’abonné.