Pub contre capital, quand les médias financent les start-up

Une pratique se développe lentement en France : la participation de grands groupes de médias dans le capital de start-up contre des espaces publicitaires. Ce mécanisme appelé « media for equity » représente un mode de financement basé sur la relation de donnant-donnant. Il permet aussi à des entreprises d’avenir de gagner une notoriété plus importante parce que le capital ne peut être investi qu’en campagnes de communication. Pour les start-up, c’est une manière de croître tout en conservant leur identité. Pour les grands groupes comme L’Express Ventures, TF1 et M6, c’est une source d’inspiration et d’innovation. Ou encore la chance de trouver une nouvelle audience.

Revers de la médaille, ce coup de pouce peut être dangereux. Sans organisation et structure solides, une start-up peut ne pas survivre à une croissance rapide.

En France, cette stratégie représente un marché de 20 à 30 millions contre 300 millions en Allemagne, comme le remarque Les Echos. Mais tout laisse croire que cette pratique, né en Suède en 2002, va continuer de se développer.